Des chiffres qui étonnent...


Le safran est une épice rare et chère. 

Chaque bulbe donne 1 à 3 fleurs lors de sa première année de floraison, puis entre 4 et 12 fleurs les années suivantes. 

Pour obtenir un kilo de safran, il faut récolter et préparer, une par une, à la main, entre 150 000 et 200 000 fleurs. Ce travail long et minutieux explique pourquoi il faut compter environ 30 000 euros le kilo de safran…

La production mondiale s’élève à environ 300 tonnes par an. 


Le safran, un produit souvent copié ...



Comme de nombreux produits d'exception, le safran fait l'objet de nombreuses fraudes ou produits de remplacement.

Méfiez-vous du safran vendu à bas prix, du safran vendu sous forme de poudre. celle-ci est composée le plus souvent de souci, de carthame, de racines, de barbes de maïs, de paprika voire de sable et brique pilée...


Le bon safran est vendu sous forme de pistil, composé de trois stigmates attachés les uns aux autres, d'une couleur rouge sombre, de 2 à 3 cm de long, fins et évasés à leur extrémité.

En cuisine, le safran s'utilise avec parcimonie

 

En cuisine, le safran est reconnu pour trois vertus. D’abord, son pouvoir colorant : le safran donne aux préparations une couleur jeune appétissante. Son arôme, très séduisant et suave. Et enfin, sa saveur unique qui harmonise les saveurs et exalte le goût des aliments.

En cuisine, une dose pour une portion ne dépasse pas 0,02 gramme.

1 gramme de safran permet donc d’épicer 50 à 200 portions !

Le safran peut se consommer 2 à 3 ans après sa récolte.

On obtient 200 g de condiments à partir d’un kilo de pistils frais.